Plaisirs éphémères sur glace

, , , , , , , , , , ,
Hôtel de glace Quebec

Dormir dans un igloo ou pêcher sur un lac ou une rivière gelé font partie des fantasmes de bien des voyageurs. Au Canada et au Québec, il y a de plus en plus de lieux pour réaliser ce rêve, que cela soit dans le luxe d’un hôtel de glace ou dans le confort rustique d’une cabane sur un cours d’eau gelé. Bienvenus au pays des plaisirs éphémères…

L’hôtel de glace de Québec
Les hôtels et villages de neige ont la cote au Canada. Au Québec, le pionnier est l’Hôtel de glace, et je ne parle pas ici du Palais de Glace du Bonhomme Carnaval, qui domine la colline parlementaire depuis 1955 (et qui se dressera au même endroit du 1er au 17 février, en 2013). Dans la capitale nationale, l’Hôtel de glace offre 44 chambres, des activités folles telles que cette glissade construite à même le «bâtiment», un spa, réservé aux clients de l’hôtel et d’autres encore que vous prendrez plaisir à découvrir.

Village des Neiges à Montréal et restaurant de glace Amarula à Laval
Chambre rougeDepuis 2012, Montréal accueille le Village des neiges, un complexe offrant une expérience hivernale complète avec restaurant haut de gamme, bar et terrasse, chapelle pour unir les amoureux, et spa offrant une vue magnifique sur Montréal. Construit au Parc Jean-Drapeau, le village de 2013 rend hommage à la ville de New York!

À Laval, ce n’est pas un village, mais le restaurant de glace l’Amarula, qui accueillera les convives dans un établissement entièrement construit dans la glace. Il sera localisé au Centropolis, le centre de divertissement de ville de Laval, où l’on retrouve bars, restos et boutiques à la mode.

Resto Amarula

Restaurant de glace Amarula, à Laval.

L’Amarula est le complément parfait aux activités hivernales extérieures proposées au Centropolis dont une patinoire (accès gratuit) avec escouade «chocolat chaud» tous les samedis, de 13 heures à 17 heures.

Pêche sur la glace
Dès que les glaces sont prises, certains lacs et rivières du Québec se transforment en des villages incongrus. Des cabanes de fortune, rustiques pour la plupart, s’agglutinent alors sur les lacs ou les rivières pour former des agglomérations sans urbanisme certes, mais pas sans plaisirs.

Petits poissons des chenaux

Le village éphémère de Sainte-Anne-de-la-Pérade.

Elles sont souvent munies d’un poêle à bois, pour réchauffer les pêcheurs, et d’un trou au milieu percé dans la glace, où s’agitent les prises au bout des brimbales. Le site de pêche de Sainte-Anne-de-la-Pérade est sans doute le mieux connu des Québécois, car il y a plusieurs décennies que la très populaire pêche aux petits poissons des chenaux y fait le bonheur des petits et des grands.

Il y a aussi plusieurs villages de pêche sur la rivière Saguenay, dans le parc national du fjord-du-Saguenay. Si vous ne trouvez pas l’information dans le site du parc, vous pouvez  visiter celui du Saguenay-Lac-Saint-Jean, qui propose plusieurs options de pêche blanche un peu partout dans la région.

Village sur glace de Roberval
Il y a foule au Village sur glaces de Roberval, au Lac-Saint-Jean et cela même si l’on n’y pêche pas. En fait, c’est dans la baie de Pointe-Scott du lac Saint-Jean que s’agglutinent les résidents et les visiteurs, là où l’on a érigé un village étonnant, constitué de près de 250 maisonnettes, certaines entièrement meublées… comme le serait une véritable résidence. Le site est ouvert de janvier à mars et des activités spéciales s’y déroulent pendant le Festival Boule de Neige, qui a lieu les fins de semaine du 2 au 28 février. On peut y faire, gratuitement, du patin, de la randonnée à pied, jouer au hockey, et rencontrer la population locale, sympathique et colorée.

Primeur: de la pêche blanche dans le Vieux-Port de Montréal!
Une nouveauté toute chaude (pardonnez-moi le jeu de mots), l’entreprise Pêche Blanche Vieux-Montréal offrir une trentaine de cabanes, déployées sur les eaux glacées du bassin du Quai de l’Horloge, dans le fleuve Saint-Laurent, à compter de l’hiver 2013! Puisqu’un bonheur ne vient jamais seul, le poisson pêché à cet endroit sont COMESTIBLES!
*Un permis de pêche valide est toutefois exigé pour prendre part à l’activité.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *